L’extérieur tout d’abord, élaboré par l’architecte lilloise Hélène Richet, il se présente sans angles droits tout en courbes et arrondis, sur les longueurs mais aussi en façade. Ce qui a donné un peu de fil à retordre à la société de La Madeleine, Ecolopo, spécialiste des habillages de bâtiments, que détaille l’élu, Jean-Pierre POUZADOUX : « Chaque élément coloré est réalisé sur place, c’est une plaque de fibrociment recouverte de deux couches de peintures acryliques. Elles sont posées ensuite sur une ossature bois devant les isolants laissant passer une ventilation d’air. Des grilles anti-rongeurs ont même été prévues. Sur place on se rend compte du casse-tête pour suivre le plan des couleurs choisies par l’architecte, et aligner impeccablement les rivets de couleurs également. »

L’intérieur de 700 mètres carrés a été agencé autour des quatre grandes pièces de près de 60 mètres carrés chacune pour les garderies, deux par école, élémentaire et maternelle, tous comme les sanitaires adaptés aux tailles des enfants, sans oublier les dortoirs volontairement moins lumineux.

L’extérieur tout d’abord, élaboré par l’architecte lilloise Hélène Richet, il se présente sans angles droits tout en courbes et arrondis, sur les longueurs mais aussi en façade. Ce qui a donné un peu de fil à retordre à la société de La Madeleine, Ecolopo, spécialiste des habillages de bâtiments, que détaille l’élu : « Chaque élément coloré est réalisé sur place, c’est une plaque de fibrociment recouverte de deux couches de peintures acryliques. Elles sont posées ensuite sur une ossature bois devant les isolants laissant passer une ventilation d’air. Des grilles anti-rongeurs ont même été prévues. Sur place on se rend compte du casse-tête pour suivre le plan des couleurs choisies par l’architecte, et aligner impeccablement les rivets de couleurs également. »

L’intérieur de 700 mètres carrés a été agencé autour des quatre grandes pièces de près de 60 mètres carrés chacune pour les garderies, deux par école, élémentaire et maternelle, tous comme les sanitaires adaptés aux tailles des enfants, sans oublier les dortoirs volontairement moins lumineux.